Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 11:11

johannes vermeer femme tenant une balanceJohannes Vermeer (Delft, 1632-1675),
Femme tenant une balance
, c.1664.

Huile sur toile, 42,5 x 38 cm,
Washington, National Gallery of Art.

 

Ainsi que je l’annonçais dans mon récent billet de vœux, les demandes d’un nombre non négligeable de lecteurs m’ont conduit à créer un logotype (ci-dessous) destiné à distinguer les enregistrements que leur qualité globale désigne, à mon avis, comme incontournables. 2010 a été riche en parutions d’excellent niveau, et il m’a donc semblé pertinent de vous proposer, avant de commencer à examiner les premières de 2011, de jeter avec moi un ultime regard sur celles qui ont compté l’année passée et constituent, selon moi, des acquisitions prioritaires. incontournable passee des artsJ’ai repris l’intégralité des presque 50 chroniques publiées sur Passée des arts en 2010 et ai retenu 12 disques, en excluant, à regret, les rééditions partielles ou totales que constituent les indispensables coffrets Défense de la basse de viole et Réforme & Contre-Réforme. Bien entendu, ce choix, classé par ordre de recension sur le site, n’a aucune prétention à l’exhaustivité, dans la mesure où je n’ai accès qu’à un nombre réduit de disques, ou à l’universalité, puisqu’il dépend également de mes goûts. Il est néanmoins sincère et, je l’espère, représentatif d’une année riche de découvertes et de bonheurs musicaux qu’il a fait bon partager ici avec vous.

[NB : il est possible d’accéder à l’intégralité de la chronique écrite sur chaque disque en cliquant sur la reproduction de sa pochette.]

 

« On retrouve dans ce disque les qualités d’équilibre et de clarté qui font le prix des prestations d’Odhecaton. (…) La propension de Paolo da Col à privilégier une vivacité mesurée apporte à des structures polyphoniques souvent complexes une animation et un allant savamment dosés, évitant le piège, assez coutumier dans ce type de répertoire, d’une vision uniment marmoréenne. »

o gente brunette odhecaton paolo da colO gente brunette, chantres-compositeurs de la Renaissance en Picardie. Odhecaton. Paolo da Col, direction. 1 CD Ramée RAM 0902.

Extrait : Nicolas de Marle (fl. 1544-68) : Messe « O gente brunette », à 4 – Gloria

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Son équilibre radieux, sa science jamais ostentatoire ou pesante, font de Rose très bele une anthologie déjà classique, incontournable pour toute discothèque de musique médiévale, dont la superbe éclosion apportera d’intenses bonheurs d’écoute à qui ira la cueillir. »

rose tres bele diabolus in musicaRose très bele, chansons et polyphonies des Dames trouvères (XIIIe siècle). Diabolus in Musica. Antoine Guerber, harpe romane & direction. 1 CD Alpha 156.

Extrait : Anonyme, Diex comment pourrai savoir, chanson – Antoine Guerber, Estampie Diex (chant : Aino Lund-Lavoipierre, Estelle Nadau, Estelle Boisnard)

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Au-delà d’une anthologie de la plus belle eau mêlant danses et pièces vocales dans une interprétation qui conjugue avec bonheur vigueur, verve, et finesse, Que je chatoulle ta fossette offre la vertigineuse sensation d’entendre le répertoire qu’il propose pour la première fois, tant les couleurs en paraissent neuves, gorgées de délicieuses saveurs et de sève palpitante. »

pierre attaingnant que je chatoulle ta fossette doulce memoPierre Attaingnant (éditeur, c.1494-c.1552), Que je chatoulle ta fossette, Danceries. Doulce Mémoire. Denis Raisin Dadre, dessus de flûte à bec, taille de hautbois & direction. 1 CD Ricercar RIC 294.

Extrait : Basses dances 3 & 1, Tourdions 8, 9 & 39 (flûtes colonnes, violons)

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Grâce au travail méritoire de la Cappella Pratensis, c’est tout un pan de la lointaine Bruges de la fin du XVe siècle qui, le temps d’un office, s’offre à nous et nous invite à mieux découvrir et comprendre la vie d’une cité qui jetait alors ses derniers feux. »

jacob obrecht missa de sancto donatiano cappella pratensisJacob Obrecht (1457/58-1505), Missa de Sancto Donatiano. Cappella Pratensis. Stratton Bull, superius & direction. 1 CD et 1 DVD Fineline FL 72414.

Extrait : Missa de Sancto Donatiano : Kyrie

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Ces Sacræ Cantiones de Scheidt sont une parution à ne pas manquer, qui donne à entendre un compositeur dont la musique sacrée reste encore peu enregistrée, et ce dans une interprétation absolument remarquable. (…) Elle confirme Vox Luminis comme un ensemble à suivre avec la plus grande attention, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas usurpé son nom. »

samuel scheidt sacrae cantiones vox luminis meunierSamuel Scheidt (1587-1654), Sacræ Cantiones. Vox Luminis. Lionel Meunier, basse & direction. 1 CD Ricercar RIC 301.

Extrait : Richte mich Gott

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Loin de l’image salonarde qui s’attache malheureusement encore à lui, cette intégrale de très haut vol des Barcarolles nous livre, au fil du voyage intime qu’elle dessine, un Fauré intensément vivant et vibrant, dont fulgurances et déchirures affleurent sous le masque. »

gabriel faure barcarolles delphine bardinGabriel Fauré (1845-1924), Barcarolles. Delphine Bardin, piano. 1 CD Alpha 162.

Extrait : Barcarolle n°1 en la mineur, opus 26

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Ce magnifique enregistrement se hisse, à mon avis, parmi les meilleurs jamais consacrés à Élisabeth Jacquet de La Guerre. Il permet de découvrir ou de redécouvrir la musique de cette fascinante compositrice dans des conditions proches de l’idéal et confirme La Rêveuse comme un ensemble à suivre avec la plus grande attention. »

elisabeth jacquet de la guerre sonates violon la reveuseÉlisabeth Jacquet de La Guerre (1665-1729), Sonates pour violon, viole obligée & basse continue. La Rêveuse. Benjamin Perrot, théorbe, guitare baroque & direction. 1 CD Mirare MIR 105.

Extrait : Sonate I en la mineur pour violon, viole de gambe obligée et orgue : Allegro – Aria (Affettuoso) – Adagio

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Cet enregistrement de la Missa In myne Zyn confirme l’excellence d’un compositeur dont on espère découvrir un jour les sept autres messes aussi magnifiquement interprétées qu’ici, et celle de la Capilla Flamenca qui démontre, disque après disque, que la musique ancienne peut-être une réalité aussi vivante qu’émouvante. »

alexander agricola missa in myne zyn capilla flamencaAlexander Agricola (c.1456-1506), Missa In myne Zyn, chansons et motets. Capilla Flamenca. Dirk Snellings, basse & direction. 1 CD Ricercar RIC 306.

Extrait : Missa In myne Zyn : Sanctus

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« On sent Marie-Nicole Lemieux animée par un vrai amour de ce répertoire, une incontestable envie de le porter en mettant à son service tous les atouts, tant techniques qu’expressifs, d’une voix d’exception. Tant de brio sans cabotinage allié à tant de gourmande tendresse ne peuvent qu’emporter l’adhésion. »

ne me refuse pas marie-nicole lemieux fabien gabelNe me refuse pas, airs d’opéras français. Marie-Nicole Lemieux, contralto. Orchestre National de France. Fabien Gabel, direction. 1 CD Naïve V 5201.

Extrait : André Wormser (1851-1926), orchestration de Thibault Perrine : Clytemnestre, « Qu’Apollon soit loué – Ombre d’Agamemnon » (Clytemnestre)

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Plutôt que dévaler les partitions, le flûtiste prend le temps d’écouter battre le cœur de la musique du Prêtre roux et lui confère ainsi une portée réellement émouvante, ce petit rien qui reste inaccessible à beaucoup mais qui, ici, irradie de toutes parts : la poésie. »

antonio vivaldi concerti per flauto traversier arte dei suoAntonio Vivaldi (1678-1741), Concerti per il flauto traversier. Arte Dei Suonatori. Alexis Kossenko, flûtes & direction. 1 CD Alpha 174.

Extrait : Concerto en la mineur, RV 440 : [I] Allegro non molto

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Ici, c’est bien le cœur qui palpite sous l’impeccable construction, et la complicité qui unit les musiciens leur permet de donner à ces partitions un indéniable impact émotionnel que trop de distance eût sans doute laissé de côté. Portée par une pertinence de tous les instants, cette lecture chaleureuse, inspirée et intelligente en diable, s’impose comme une grande réussite. »

johann adam reincken hortus musicus I stylus phantasticusJohann Adam Reincken (1643-1722), Hortus Musicus (volume 1). Stylus Phantasticus. Friederike Heumann, viole de gambe & direction. 1 CD Accent ACC 24217.

Extrait : Partita I en la mineur : Sonata (Adagio – Allegro – Largo – Presto – Adagio – Allegro)

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

 

« Assurément, ce Romerico florido aussi flamboyant que sensible est une des parutions discographiques les plus vivifiantes de cette fin d’année et je vous le conseille sans aucune hésitation. Il représente le couronnement d’une année faste et passionnante pour Clematis, la Cappella Mediterranea et Leonardo García-Alarcón (…) »

matheo romero romerico florido clematis cappella mediterranMatheo Romero (c.1575-1637), Romerico florido, Romances, Tonos humanos, Folías, Letrillas, Canciones. Clematis. Cappella Mediterranea. Leonardo García-Alarcón, orgue & direction. 1 CD Ricercar RIC 308.

Extrait : ¡Ay, qué me muero de zelos, Letrillo à 3, 2e partie « Háganme, si muriere » (Mariana Flores & Capucine Keller, sopranos)

Ce disque peut être acheté en suivant ce lien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Christophe Pucek - dans Gemmes
commenter cet article

commentaires

laurentp 09/01/2011 23:35



l'extrait du disque Reincken me plait vraiment beaucoup. Je vais passer commande auprès de mon disquaire.


 


Laurent



Jean-Christophe Pucek 11/01/2011 17:40



Cher Laurent,


Tu trouveras d'autres extraits, si tu le souhaites, dans le billet que j'ai consacré à ce disque au mois de décembre dernier. Je suis heureux que Reincken t'ait séduit et je gage que cette écoute
te donnera bien des bonheurs.


Amitiés.



Ghislaine 06/01/2011 12:07



L'éternel problème du choix. J'imagine combien arrêter le tien sur ces enregistrements parmi bien d'autres de qualité n'a pas dû être chose aisée mon JC.


Juste à titre de clin d'oeil : tu sais lequel j'élimine et quel joli souvenir de rires partagés me revient
à l'esprit avec cette merveilleuse gente brunette


Excellente idée, cette rubrique et, puisque nous parlons de choix, le logo sur lequel tu as fait porter ton choix est très réussi et convient parfaitement à cet espace. Très beau I enluminé.


Je t'embrasse fort mon JC, très fort.



Jean-Christophe Pucek 07/01/2011 08:02



Choisir n'est déjà pas chose évidente, Carissima, mais lorsqu'il s'agit d'opérer un tri dans des parutions de ce niveau, ça tient carrément de la séance de torture Il m'en a fallu du temps, et, au bout du compte, j'ai toujours l'impression d'avoir peut-être été un peu injuste envers deux
ou trois disques qui auraient sans doute mérité de figurer ici. Je suis heureux, en tout cas, que le logo et l'idée même des Incontournables te plaisent (je remercie mentalement l'enlumineur qui
a créé ce I à la fin du XVe siècle), puisque tu sais que ce type de marqueur ne faisait absolument pas, à l'origine, partie de mes projets.


Je sais quel enregistrement tu élimines d'office (chuuut, pas de noms ) et je me souviens encore des rires autour de la
Gente brunette dont le texte a dû subir autant de transformations qu'un caméléon J'en redemande !


Je t'embrasse très fort moi aussi.



Framboise 05/01/2011 20:11



erreur : daté de mardi 4 janvier. 


 



Jean-Christophe Pucek 06/01/2011 16:15



Et toujours aussi indisponible dans la version en ligne du journal, hélas



cyrille 05/01/2011 17:07



Beaucoup d' extraits dans la tonalité de La mineur ... Serait-ce une coïncidence ?...


Cette douzaine subjectivement choisie est assez ciblée historiquement. Mais qu' importe puisque ce sont des enregistrements convaincants car interprétés par des musiciens convaincus !


Je retiens, pour ma part, celui de Marie-Nicole Lemieux que j' ai si particulièrement aimé. Ainsi que les Concerti pour Flûte traversière de Vivaldi.


Bisous, mon J.Ch 



Jean-Christophe Pucek 05/01/2011 17:17



Ah, je n'avais pas fait attention à ce détail, cher Cyrille. On va dire que c'est sans doute une tonalité à laquelle je suis sensible Bien sûr, et c'est bien pour ceci que je l'ai rappelé en introduction, ce choix est forcément subjectif, puisqu'il est le reflet
de mes écoutes et de mes goûts, mais bon, il est assez large puisqu'il va du XIIIe à la fin du XIXe siècle Je suis
heureux que, bien que ta pente ne t'entraîne pas forcément vers la musique ancienne, tu y aies quand même un peu "retrouvé tes petits".


Bisous, mon ami.



Marie 05/01/2011 17:04



C'est exactement ce qui transparaît dans le choix du tableau ...



Jean-Christophe Pucek 05/01/2011 17:12



Qui ne doit pas grand chose au hasard, comme tu dois t'en douter, fine mouche



Présentation

  • : Passée des arts
  • Passée des arts
  • : Un parcours à travers les expressions artistiques, du Moyen-Âge à la première moitié du XXe siècle.
  • Contact

Recherche